Illustration principale © Groupement ARYBALLE Sarl/Diane BEAUGNON

Retour de restauration 2022 : des céramiques qui ne manquent pas de sel !

Une nouvelle campagne de conservation-restauration s’achève… découvrez quelques objets traités et une technique de restauration particulière.

Cette année, le service des collections a confié une douzaine d’objets au groupement de restauratrices Aryballe Sarl / Elodie Abadie-Berger. Les objets ont été traités au sein de l’atelier situé à Paris (9e). Une problématique de conservation inédite s’est en effet présentée au musée : des céramiques médiévales provenant de Gonesse altérées par des sels solubles.

Lors des fouilles de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul, de nombreux objets ont été découverts par les archéologues de l’INRAP dans des sépultures enfouies sous le sol de l’édifice. Parmi eux, des vases en céramique perforés servant d’encensoirs, dataient du 13e siècle.

Ces vases étaient altérés par des sels, dégradant les matériaux poreux comme la terre cuite ou la pierre. Solubles dans l’eau, qui les transporte et leur permet d’infiltrer les sols et les objets, ils cristallisent au moment de l’évaporation. Ce cycle de dissolution-précipitation qui engendre une accumulation de sels sur les objets touchés, nuit à la conservation de ces derniers, créant des fissures et abîmant leur surface.

Pour arrêter ce processus, les conservatrices-restauratrices Diane Beaugnon, Léa Rocourt et Elodie Abadie-Berger ont procédé en plusieurs étapes. Après un dépoussiérage au pinceau doux et au micro-aspirateur, les croûtes de sel présentes en surface sont ramollies à l’aide de gel d’agar. Ensuite, un nettoyage mécanique permet d’ôter une grande partie des cristaux au scalpel. Après l’application d’un produit pour stabiliser temporairement les zones les plus fragiles, le vase est plongé plusieurs jours dans un bain de dessalement. Ce bain permet d’extraire les sels de l’objet en les dissolvant dans l’eau. A l’aide d’un appareil de mesure nommé conductimètre, les restauratrices peuvent suivre le traitement jusqu’à la migration complète des sels dans l’eau.

Une fois sortie du bain, après un séchage lent et contrôlé, la céramique est consolidée à l’aide de produits adaptés et les fragments éventuellement tombés au cours du bain sont recollés.

Dernière mise à jour : 21 novembre 2022

Actualités