Illustration principale © ARCHÉA

Du mouvement en vitrine !

Une dizaine d'objets présents dans l'exposition permanente ont été provisoirement retirés. Certains d'entre eux, métalliques, ont été envoyés en restauration tandis que d'autres ont été prêtés pour une exposition. On fait le point !

LES OBJETS ENVOYÉS EN RESTAURATION

Cette campagne de restauration est menée par les restauratrices Agnès Conin et Pascale Gardin, spécialisées dans les matériaux métalliques. A la suite d’une veille sanitaire des collections en exposition permanente, elles ont pu identifier les objets nécessitants d’être traités en priorité. Le travail consiste à stopper les reprises de corrosions présentes sur certains objets en alliage cuivreux et en fer, opération que l’on nomme « stabilisation ».

Quelques vitrines du parcours chronologique sont concernées. Dans la vitrine de l'époque gauloise, vous retrouverez bientôt la fibule et les mors de chevaux en fer de la nécropole de Bouqueval, ainsi que le fragment de lingot de fer de Bonneuil-en-France. Une partie de la vaisselle de la Vignole (Roissy-en-France), comprenant une marmite en bronze et son filtre, et certaines pièces de monnaies du trésor d'Arnouville sont les objets de l'époque gallo-romaine partis en restauration. Les vitrines du Moyen Âge et de l'époque moderne ne sont pas en reste. Une pointe de flèche et une boucle de ceinture médiévales (respectivement de Fosses et de Luzarches) ont également été sélectionnées pour cette campagne de restauration. Un cerclage de canalisation du château de Roissy et un denier de Louvres des 17 et 18e siècles complètent l'ensemble d'objets concernés par la campagne.

Vous trouvez ci-dessous les photographies de certains objets, qui reviendront au musée progressivement dans les mois qui viennent, en fonction des différents traitements appliqués.

LES OBJETS PRÊTÉS AU MUSÉE DE PRÉHISTOIRE DE NEMOURS (77)

Une poterie luxueuse et de couleur noire, appelée kylix, et deux des appliques en bronze décorant un bouclier, ont quitté provisoirement la vitrine du Second âge du fer. Certains anneaux passe-guides issus de la même sépulture, mais conservés dans la réserve contrôlée du musée, les accompagnent pour ce prêt.

Ils ont rejoint l'exposition temporaire "Mémoire de sable, archéologie et carrières en Île-de-France" au Musée de Préhistoire d'Ile-de-France.

Vous pouvez donc retrouver ces objets issus de la nécropole gauloise du Plessis-Gassot, à Nemours jusqu'au 31 décembre 2022.

Dernière mise à jour : 05 mai 2022

Actualités