Historique > Le château d'Orville et sa découverte

© e/n/t/design, d'après F. Gentili

Le château d’Orville est une petite place fortifiée qui comprenait deux tours-portes permettant l’entrée dans le château, des remparts et des douves sèches entourant le tout. On a découvert à l’intérieur de cette enceinte un logis seigneurial accompagné de caves en sous-sol. Certaines de ces constructions ont été réalisées grâce aux blocs de pierres extraits de la carrière toute proche, et dont on peut toujours observer un accès dans les douves de la forteresse.

 

Orville, un mille-feuille historique

 

Chronologie du site :

  • VIIe siècle : début de l’occupation du site d’Orville sous la forme d’un petit village d’agriculteurs et d’artisans habitant et travaillant dans des bâtiments construits en bois et en torchis ;
  • Xe-XIe siècle : construction à la place du village d’une maison de plus grande taille, en forme de L ;
  • 1385 : Charles VI donne au seigneur d’Orville l’autorisation « de fortifier de murs et de fossés sa maison d’Orville », pour le château situé à l’est des premiers habitats ;
  • 1400-1405 : premières mentions écrites de la carrière de calcaire d’Orville ;
  • 1437 : prise du château par les Anglais ;1438 : destruction du château par les troupes françaises afin d’empêcher une nouvelle occupation anglaise.

 

 

Un village du début du Moyen Âge

À l’occasion de la construction de la Francilienne, des fouilles archéologiques préventives ont été effectuées à la toute fin des années 90 afin d’étudier les éléments découverts avant leur disparition définitive sous la route. Les traces d’un village remontant à la fin du VIIe et perdurant jusqu’au Xe siècle ont été retrouvées à proximité immédiate du château actuel. Une partie des équipements de l’autoroute débordant sur l’emprise de l’ancienne forteresse, des fouilles ont été entreprises sur le terrain voisin du château d’Orville depuis 2001 et sont renouvelées chaque année à la fin de l’été.

Depuis 2002, ces fouilles sont accompagnées d’un travail d’expérimentation mené par les archéologues. Leur objectif est de redécouvrir les techniques de construction des bâtiments en bois et en torchis de l’époque de Charlemagne découverts sur le site d’Orville ou dans ses environs immédiats.

La restitution expérimentale de deux bâtiments a été entreprise sur le site : une cabane à vocation artisanale, à l’endroit même de sa découverte, et un grenier surélevé, d’après les données d’un bâtiment découvert à proximité. Dans les deux cas, la démarche privilégie les techniques de construction inspirées d’études effectuées sur d’autres sites archéologiques français, et l’utilisation de matériaux attestés sur place.Suite à ces premiers travaux, d’autres expérimentations ont été menées sur le site.

Ainsi un four à pain a été restitué à partir de vestiges découverts sur le site, mais aussi un four à plâtre tel ceux attestés au Moyen Âge afin de vérifier le rendement et la qualité du matériau ainsi produit.

Dans un autre domaine, un protocole d’expérimentation de réduction de minerai de fer et de forge artisanale a été testé sur le site pendant l’année 2008-2009.

 

L'histoire du château et de sa fouille

Découvrez son histoire à travers cette vidéo :

Les rapports de fouille

Pour en savoir plus sur la recherche sur Orville, consultez :