Pichet glaçuré

Une poterie représentative d'une production de céramique locale de la Renaissance en Île-de-France.

Description:

Au Moyen Âge, la céramique est omniprésente et se caractérise par des formes et des décors, reflets des modes et usages de consommation. Le décor est aussi emblématique d’un atelier ou d’un secteur de production, comme c'est le cas dans les ateliers de Fosses. La période de la Renaissance, plus faste que d'autres, offre une grande variété de formes et de décors dont ce pichet glaçuré en forme d'aumonière ou de bourse. Onéreuse, la glaçure est le plus souvent utilisée avec parcimonie, aspergée sur des endroits privilégiés. Ce pichet offre une glaçure couvrante, badigeonnée sur l’ensemble du pot, preuve de la richesse du commanditaire et des moyens mis en oeuvre par le potier. L’application de glaçure, vernis au plomb, n’est pas exclusivement utilitaire. Initialement, l’intention est surtout décorative. Connue dès l’Antiquité, la glaçure est largement employée au Moyen Âge. Des oxydes métalliques, limailles de cuivre sont ajoutés pour obtenir une couleur spécifique verte. À Fosses, cette glaçure est réalisée après une première cuisson du pot alors appelé « biscuit » ou « dégourdi » qui sera recuit pour fixer le vernis.

Infos pratiques

Datation: Entre 1500 et 1600

Matériau: terre cuite

Dimensions: hauteur 15 cm ; diamètre 40 cm

Dernière mise à jour : 06 avril 2020