Exposition "Tomber sur un os, quand les archéologues font parler les morts"

© The cloud collective

Si tomber sur un os fait partie du quotidien des archéologues, la découverte et l’étude des restes humains ne laissent jamais indifférent, nous renvoyant à notre propre fin ou à celle de nos proches. Du 23 novembre 2018 au 19 mai 2019.

Si tomber sur un os fait partie du quotidien des archéologues, la découverte et l’étude des restes humains ne laissent jamais indifférent, nous renvoyant à notre propre fin ou à celle de nos proches. À travers les vestiges de différentes époques issus de sites emblématiques du territoire du Pays de France et de ses alentours, l’exposition abordera dans un parcours thématique les grandes questions soulevées par l’archéologie funéraire aujourd’hui.

Quelles méthodes scientifiques aujourd’hui entrent en jeu ? Quelles informations peut-on en attendre ? Mais également quelles questions éthiques soulèvent-elles ? Au-delà des restes humains, l’étude des sépultures dans leur ensemble, comme des lieux qui leurs sont consacrés, offrent une inestimable opportunité de mieux connaître les sociétés passées à travers leurs pratiques funéraires, leurs rites et la
façon dont chaque communauté fait face à la disparition d’un proche.

L’exposition mettra en particulier en lumière une nécropole gallo-romaine de plus de 450 sépultures étalée du 1er au 5ème siècle mise au jour en 2010 par ÉVÉHA aux abords du musée à Louvres, et dont les collections viennent d’être tout récemment inventoriées.

De grandes illustrations, outils multimédia et interactifs accompagnent les objets et plongent le visiteur dans les lieux et les rites funéraires de différentes périodes. Chacun parcourt, s’interroge mais aussi expérimente de la tombe au laboratoire de l’anthropologue, la grande diversité des métiers qui, entre sciences humaines et sciences naturelles, font parler les morts.

Exposition réalisée en partenariat avec le Service départemental archéologique du Val d’Oise et le bureau d’études EVEHA, avec le soutien de la DRAC Ile-de-France, ainsi que l'aide du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et de l’Inrap.

L'exposition bénéficie de prêts du musée d'art et d'archéologie de Senlis, des musées de Sens, du musée départemental d'archéologie du Val-d'Oise, du musée national de l'éducation de Rouen et de l'établissement public interdépartemental Yvelines-Hauts-de-Seine.

 

Inauguration samedi 24 novembre à 16h. Ouverture en avant-première vendredi 23 novembre de 16h à 19h30. Entrée gratuite tout le weekend d'ouverture les samedi 24 et dimanche 25 novembre.

 

Informations pratiques

L'exposition est accessible aux horaires et tarifs habituels du musée.

Pour accéder au musée ARCHÉA.

 

En lien avec l'exposition

Dossier de presse

Il est disponible en téléchargement ici :

 

Des visuels en haute définition sont disponibles pour la presse sur simple demande auprès du service des publics.

 

Publications

Deux publications sont réalisées à l'occasion de cette exposition :

Un album de l'exposition de 48 pages avec de nombreuses illustrations. Édité par Silvana Editoriale, 17 x 21 cm, isbn : 9788836640171, 6 €.

Le catalogue de l'exposition : des contributions de 13 auteurs sur l'archéo-anthropologie en Île-de-France de la préhistoire au Moyen Âge ainsi qu'une sélection commentée d'objets présents dans l'exposition. Édité par Silvana Editoriale, 160 pages, 22 x 28 cm, broché avec rabats, isbn : 9788836640126, 15 €.

Vous pouvez consulter la liste des auteurs et les articles ici :

 

Ces ouvrages sont en vente à l'accueil du musée ou par correspondance en téléchargeant le bon de commande.