Exposition "Tomber sur un os, quand les archéologues font parler les morts"

© The cloud collective

Si tomber sur un os fait partie du quotidien des archéologues, la découverte et l’étude des restes humains ne laisse jamais indifférent, nous renvoyant à notre propre fin ou à celle de nos proches.

À travers des vestiges de la préhistoire à l’époque moderne, issus de sites emblématiques du territoire du Pays de France et de ses alentours, l’exposition abordera les grandes questions soulevées par l’archéologie funéraire aujourd’hui. Le visiteur parcourt l’exposition, s’interroge mais aussi expérimente, de la tombe au laboratoire de l’anthropologue, la grande diversité des métiers qui, entre sciences humaines et sciences naturelles, font parler les morts. Au-delà des restes humains, l’étude des sépultures dans leur ensemble, des objets déposés comme de l’architecture de la tombe, mais aussi de l’organisation des lieux réservés aux morts offre une inestimable opportunité de mieux comprendre les
sociétés anciennes. Pour la première fois, une grande partie des objets issus de près de 460 tombes d’une nécropole antique découverte en 2010 à Louvres seront notamment présentés.

Exposition réalisée en partenariat avec le Service départemental archéologique du Val d’Oise et le bureau d’études EVEHA, avec l’aide du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et de l’Inrap.

Exposition du 24 novembre 2018 au 19 mai 2019.

Plus d'informations sur les activités liées à l'exposition à venir.